Comment sécuriser l’accès à la piscine ?

Pour rappel, l’installation d’une clôture pour piscine est obligatoire et chaque type de barrière doit répondre à une norme précise. En effet, il existe plusieurs types de protection, construits avec différentes sortes de matériaux. Qu’est-ce qu’il faut connaître avant de choisir un système de sécurisation pour sa piscine ?

Les normes à respecter pour une barrière de piscine

Piscine sécurité enfant

Les règlements ne concernent pas uniquement la construction quand on parle de piscine. Le système de protection comme la barrière de piscine est aussi conditionné par une norme, notamment la NF P 90-306. Cela concerne principalement :

  • la hauteur de la barrière : au minimum à 1,22 m du sol ;
  • le garde au sol : moins de 25 mm ;
  • l’espacement des barreaux : 45 à 102 mm ;
  • la distance du garde-corps par rapport au bassin : 1 m minimum
  • la distance de la barrière de protection par rapport à tout support (fenêtre, muret, balcon, ou autres éléments permettant l’accès au bassin) : plus de 1,10 m ;
  • la solidité de la barrière :  elle doit pouvoir supporter un choc de plus de 50 kg ;
  • système de verrouillage : la clôture de piscine doit avoir deux modes de verrouillage entre le taquet, le cylindre, la poignée, et le verrou.
  • le matériau : lisse et sans risque de provoquer des coupures ;

Les différents types de barrière de sécurité

barrière sécurité piscine

Pour répondre à différents besoins en matière de sécurité, mais surtout d’esthétisme, plusieurs types de barrière de sécurité sont disponibles sur le marché.

La fixe

Parmi eux, la barrière fixe. Comme son nom l’indique, elle est ancrée au sol et ne peut être démontée. Ce qui peut être vu comme un avantage ou un inconvénient. En effet, ce type de clôture ne nécessite plus aucune manipulation une fois installé. Cependant, il peut aussi bloquer un espace assez important.

L’amovible

Mais si le bassin n’est pas utilisé toute l’année, ou s’il n’y a pas souvent d’enfants aux alentours, il est préférable de se tourner vers une barrière amovible. En effet, elle peut être installée pour une utilisation temporaire et démontée quand elle n’est plus nécessaire.

L’escamotable

Sinon, pour plus de confort, la barrière escamotable est la plus adaptée. Il s’agit, en fait, d’une clôture qui s’actionne automatiquement. Elle  se retire dans le sol quand elle n’est plus utilisée. Et pour sécuriser, il suffit de la remonter sur commande. Évidemment, ce type de clôture de piscine est le plus cher de tous.

Avec différents matériaux

La barrière de piscine peut également être pleine ou aérée. Au fait, les matériaux de construction sont variés : PVC, aluminium, fer forgé, grillage souple ou rigide, …

Barrière de piscine en bois

Ganivelle en bois piscine

Habituellement laissée à l’arrière-plan, la barrière de piscine en bois certifiée NF P 90-306 constitue pourtant une bonne alternative. C’est pourquoi elle mérite un mis au point particulier.

Avec le bois, il est possible d’avoir une clôture aérée ou pleine. De plus, c’est le plus accessible en termes de budget. Toutefois, cela dépend du type de bois utilisé et de la finition choisie. Sinon, pour avoir une large gamme de choix de hauteur, d’écartement,  et d’épaisseur, les ganivelles en châtaigner sur https://cloturedeco.fr/12-clotures-ganivelle-en-bois sont de bonnes alternatives.

Le bois est apprécié de par sa résistance aux intempéries. Que ce soit face au vent, à la pluie, au soleil, le bois ne risque pas de céder, contrairement aux autres matériaux comme l’aluminium ou le PVC. Il nécessite quand même un entretien saisonnier pour éviter la moisissure. Néanmoins, c’est facile et peu coûteux (application d’une couche de lasure par exemple).

L’abri de piscine et l’alarme

Sécurité piscine

L’abri de piscine est également un système plus ou moins pratique pour sécuriser sa piscine. Il existe plusieurs types d’abri de piscine : l’abri bas, l’abri haut, l’abri mi-haut, et l’abri bi-corps. Le choix doit simplement être orienté vers un modèle conforme à la norme exigée en matière de sécurisation du bassin. Mais à part cette protection, les avantages d’un abri de piscine sont nombreux : économie d’eau, amélioration de la qualité de l’eau, et la possibilité de profiter du bassin à tout moment. Toutefois, un permis de construire  et/ou une déclaration de travaux peut être nécessaire en fonction de la superficie du bassin et de la hauteur de l’abri.

Sinon, il y a aussi l’alarme. C’est la solution la plus simple d’utilisation, et parmi les plus économiques aussi. Tous types d’alarme conforme à la norme de sécurisation de piscine peuvent être utilisés. Il y a les alarmes immergées dans l’eau qui émet un signal en cas de mouvement anormal, et les alarmes périmétriques qui captent les mouvements dans la zone de ces quatre bornes. Mais ce dispositif nécessite tout de même la présence d’un adulte non loin du bassin afin de pouvoir intervenir rapidement en cas de danger.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.